Edith Jacques,2011, Marie-Merveille, Préface du Chanoine Henri Hamus, Collection "Culture et Foi", Format 9,6x15 48p. ISBN 9782919201006 Prix 5 euros

 

Que dire encore de Marie qui n’ait déjà été dit ? Et pourtant, voici un livre tout simple qui, non seulement parle d’elle mais, surtout, qui lui parle.
Réflexions et prières venues tout droit du cœur traduisent une joyeuse proximité avec celle que son Fils a donnée comme Mère à tous. Passer par elle pour aller à Jésus est un chemin, très sûr : ne s’est-elle pas efforcée de Lui laisser toute la place ? Sa priorité est que son Fils soit aimé.
C’est pourquoi elle est vraiment « Marie-Merveille ».
L’auteur, Edith JACQUES, bénéficie d’une expérience dans les domaines de l’enseignement, de la catéchèse et de l’animation pastorale. Sa proximité avec les jeunes, et depuis peu avec ses petits-enfants, lui apporte une aide précieuse à la rédaction de livres de prières pour enfants.
Par ailleurs, « Marie-Merveille » est le troisième ouvrage que l’auteur destine aux adultes. D’autres projets se profilent encore à l’horizon.
C’est grâce au témoignage d’un prêtre de l’Emmanuel que Marie a, peu à peu, pris place dans sa vie. Puis, ce fut l’expérience d’un haut lieu de pèlerinage où Marie appelle à la conversion du cœur.
Aujourd’hui l’auteur et son mari, diacre-permanent, sont en lien étroit avec Beauraing, site belge d’apparitions mariales reconnues par l’Eglise en 1949. Elle y assume un service d’accueil et d’écoute.

© 2014 Editions Sources du Nil
Rutumbu Juvénal, 2013, Rwanda, les voies incontournables de la réconciliation, Préface de Innocent Nsengimana Dr. Phil., Collection "Culture et Foi", Format 14,8x21, 452p. ISBN: 9782919201167.

Les trois parties du titre de ce livre sont autant d’interrogations qui trouvent leurs réponses dans les différents chapitres de cet ouvrage écrit à la suite de la guerre au Rwanda dans les années 1990.

Au fil des pages vous voyagerez au Rwanda à travers les mythes et les légendes, utilisés par certains au service de l'idéologie naturaliste au cours de l’Histoire de ce pays et de son évolution sociopolitique. Cette méthode mena malheureusement à « l’apartheid des noirs sur d’autres noirs » avec toutes ses injustices, ses peurs, ses exils, ses violences.
Vous aurez aussi par moment, l’impression de lire un « thriller » où s’entremêlent : la terreur due au totalitarisme, l’extermination d’une ethnie sur l’autre au cours de massacres aussi horribles les uns que les autres. Ces exactions ayant trop souvent pour objet, la convoitise, la domination, le mensonge, au sein des rouages complexes de l’État ou de l’Église du Rwanda.
En filigrane, vous sentirez la souffrance que provoque cette discorde, l’encouragement à parler « vrai » même au risque de sa vie, la joie d’appartenir à ce beau petit pays, l’espérance et la confiance en une possible réconciliation par l’assimilation et la mise en pratique de l’Évangile et des lettres de st Paul.

L’ensemble de ces faits, s’appuie sur du vécu, sur un travail de recherche à partir de documents historiques, d’articles de presse. L’ensemble de ces faits est regardé à partir de réflexions et d’étude de sociologue – tel Pierre Bourdieu – de philosophe – tel Levinas – de théologien – tel Congar.

Ce récit est fort, on y sent toute la puissance et la conviction de l’auteur, par des énumérations de mots qui comme des flèches, traversent les cœurs endurcis pour les rendre sages et ouverts à la Parole de Dieu, pour les «faire marcher à contre-courant» vers une possible réconciliation. L’analyse est faite de « façon franche, fraternelle, évangélique, sans nier la présence de la croix » ni du mystère pascal.

Je vous encourage à lire ce livre, vous les africains qui résidez en dehors de votre pays. Il vous permettra de reconnaitre certains des problèmes de vos propres pays. Il pourra vous mettre en garde contre la « politique du ventre », la mauvaise utilisation du « savoir, du pouvoir, de l’avoir » qui peuvent mener à la domination et à la ruine de l’autre.
Je vous encourage à lire ce livre, vous les européens qui avez une idée partielle des problèmes des pays d’Afrique. Il vous fera découvrir les belles choses et aussi les dégâts que peuvent produire le fait d’imposer sa culture et ses pensées en les croyants supérieures à celle de l’autre. En transposant les faits et les lieux, ce livre peut également ouvrir les yeux sur les évènements de ‘Notre’ histoire contemporaine.
Je vous encourage à lire ce livre, vous les chrétiens de tous les pays, car c’est un trésor de réflexions dures, vraies, profondes, de ce que peut produire le mariage heureux de la ‘foi et des actes’ en « acceptant la différence de l’autre, en essayant de le comprendre, de l’écouter, de l’accueillir, car alors nos vies, nos cultures, nos rites s’harmonisent l’un, l’autre » pour combattre le racisme, l’injustice et nos chemins se tournent vers le pardon, la réconciliation, l’unité, la paix.
Tous nous pourrons nous « comporter avant tout comme des humains, des chrétiens, des prêtres, des religieux et non comme des Hutu, des Tutsi, des sympathisants de tel ou tel parti politique gouvernemental » et dire avec st Paul « En effet, vous tous que le baptême a unis au Christ, vous avez revêtu le Christ ; il n'y a plus ni juif ni païen, il n'y a plus ni esclave ni homme libre, il n'y a plus l'homme et la femme, car tous, vous ne faites plus qu'un dans le Christ Jésus.» (Ga, 3, 27-28).

En conclusion de ce ‘livre-témoignage’ du combat d’un pays, du combat des hommes, du combat des chrétiens, j’ai retenu cette phrase : « Seul l’amour est digne de foi » (H.U. von BALTHASAR).
Solange Cardinal

L'auteur : Après son doctorat en Théologie à l’Université Catholique de Louvain, l’Abbé Juvénal Rutumbu occupa les responsabilités de professeur et de vice-recteur au Grand Séminaire de Nyakibanda (Rwanda). Après 1994, il continua sa mission en France où il fut enseignant et Curé de la cathédrale d’Evry. Il est actuellement Doyen du secteur pastoral de Palaiseau.

Collection "Culture et Foi"
ISSN:2256-6058
Terre de mission...
Pays
Rutumbu Juvénal, 2013,La dimension mariale de tout chrétien, Collection "Culture et Foi",106p. Format 13x20. ISBN: 9782919201174. Prix 10 euros.

 

Poètes et théologiens n’ont cessé de chanter Marie tout au long de l’histoire. S’inscrivant dans cette longue tradition, l’auteur apporte en même temps une nouveauté dans cette méditation sur l’Evangile de Luc (1, 26-45) : il invite chaque chrétien  à s’identifier à Marie et à marcher sur son chemin d’abandon à Dieu. Notre regard contemplatif sur Marie se transformera ainsi en regard rétrospectif qui nous incitera à faire comme elle.
Prenons le temps de lire, d’assimiler de faire nôtre cette méditation sur Marie, Perle irremplaçable du peuple de Dieu.

Pays
Meynenmaxi
havennemaxi
Rutumbumaxi2
Daniel Meynen, 2014, Les évêques de Namur et leurs armoiries, Préface de Mgr Rémy Vancottem, Evêque de Namur, Postface de Mgr Jean-Claude Hollerich, Archevêque de Luxembourg, Collection "Culture et Foi". Format: 14,8x21, 222p. ISBN : 978-2-919201-21-1  ISSN : 2256-6058. Prix 20 euros.
« Un seul Dieu, une seule foi, un seul baptême » (Eph. 4, 5).
De même que le corps humain n’a qu’une tête, le Corps de l’Église – qu’elle soit universelle ou particulière – n’a qu’un chef : le Christ.
Il n’y a aussi qu’un seul évêque pour chaque Église locale et particulière, même si cet évêque partage sa charge avec d’autres collaborateurs.
Mais alors, qui sont ces personnages singuliers, uniques – mais pas irremplaçables, auxquels le Seigneur a confié l’Église qui est à Namur, depuis sa création en l’an de grâce 1559 ? Qu’ont-ils fait avant, qu’ont-ils fait pendant leur ministère ? Comment ont-ils fait face aux obligations multiples qui reposaient sur leurs épaules ? Comment les reconnaissait-on dans la mêlée, dans le combat de la foi qu’ils ont mené, sinon par leurs armoiries ou par leur devise ?
Le lecteur trouvera dans ce livre quelques lignes de réponses à ces interrogations...
Pays

Né à Uccle en 1957, Daniel Meynen est chanoine titulaire de la cathédrale de Namur depuis 2002.  Après ses humanités, il s'oriente d'abord vers les sciences physiques et conquiert le diplôme de première candidature en 1976 (UCL).  Mais l'appel de Dieu le décide ensuite à entreprendre des études ecclésiastiques, ce qu'il fait chez les Bénédictins de Flavigny-sur-Ozerain (France), où il est ordonné prêtre en 1983.

En 1994, il quitte cette abbaye et, dès 1996, il poursuit sa mission sacerdotale au service du diocèse de Namur, d'abord comme aumônier hospitalier, puis, dès 1999, comme archiviste-adjoint.  Nommé archiviste en 2001, il poursuit ce « travail de bénédictin » qui ne lui est pas tout-à-fait étranger...

Quand il écrit, il raconte l'histoire aussi bien que les vérités de la foi.  Ainsi, il est l'auteur de quelques articles historiques dans les Annales de la Société Archéologique de Namur, et dans la revue du diocèse de Namur Communications.  Et il a publié, aux éditions du Panthéon, L'Eucharistie : l'Église dans le Cœur du Christ (1995), et Une pierre dans l'Église de Dieu : Képhas (1996) ; et aux éditions Edilivre, Marie et l'Eucharistie (2010).

L'auteur

Edgard Havenne, 2014, L'oeil qui ne dort pas, une icône insolite. Format: 14,8x21, 240p. ISBN : 978-2-919201-22-1  ISSN : 2256-6058. Prix 20 euros.
Le présent essai ne prétend pas « commenter » l'icône Sauveur Œil qui ne dort pas, mais il s'aventure dans une approche personnelle du mystère irréductible de cette sainte image insolite.
A mesure que nous poursuivons notre itinéraire, nous découvrons que notre icône tire son origine du prolongement de l'Incarnation du Christ – en vue de la Rédemption – et s'enracine dans le terreau fertile des Ecritures et de la patrologie. Un autre point d'ancrage, source cultuelle des rites orientaux : la liturgie, joue un rôle capital dans la peinture des images saintes. Car « philocalique » (philocalie = amour de la beauté), dans son essence, par la splendeur de son symbolisme, elle touche l'homme, corps, âme et esprit. Elle se déroule majestueuse dans une sphère céleste, avec les parfums de l'encens, l'harmonie prenante de ses chants, l'éclat des luminaires et le « vibrant silence des icônes où se révèlent en transparences réciproques, le visage de Dieu en l'homme et celui de l'homme en Dieu ». Nous y engageons le lecteur à notre suite en côtoyant les arcanes de la poésie inspirée du sujet ou en musant vers les curiosités de l'anecdote dérivative, sans perdre pour autant le fil conducteur de notre schème.  Edgard Havenne.

Bien que né à Etterbeek, Edgard Havenne passe son enfance à Lamorteau, en Gaume. Il garde un profond attachement à la Lorraine belge. Ancien combattant et prisonnier de guerre en Allemagne, de 1940 à 1945, il apprend les langues slaves en captivité. Libéré par l’Armée Rouge, il est désigné comme interprète. Rentre au pays, malade, et est réformé le 01.05.1946.

Après une longue procédure et un recours au Prince Régent, il est réinséré dans la vie active et parfait sa formation au Centre d’Etude Militaire/Atomique, Biologique et Chimique.

Admis à la pension en 1975, il accepte le Secrétariat Général du Centre Jeunesse-Défense. En 1980, il cesse toute activité permanente. Dans le cadre de ses attributions au Labo des Essais, et durant son mandat de Secrétaire Général du CJD, il écrit régulièrement des articles techniques anonymes ou signés B2 dans des revues et des journaux belges ou étrangers. Il a réalisé plusieurs greetings composés, légendés en vers, et gravés de sa main. Il conserve une collection d’inédits en archives.

En coédition avec les Editions Fidélité (Namur):

Rutumbu Juvénal, 2014, La Pâque du Chrétien.

Pays

L'auteur

L'auteur