Ferdinand Nahimana, 2007, Rwanda: les virages ratés, Préface de Helmut Strizek, Collection "Le droit à la parole" Format 16x24, 447p. Prix 25 euros.

 

L'auteur de l'ouvrage inventorie et analyse les occasions manquées de dialogue et de prise de décisions importantes utiles, éclairées et concertées garantissant à l'homme tous ses droits dans la société. il dresse le tableau des causes profondes du "drame rwandais" parmi lesquelles on retrouve notamment le refus de l'autre et le mépris d'autrui, déclencheurs de conflits et de malheurs.

Il met en relief les multiples opportunités que le peuple rwandais n'a pas saisies pour cimenter son unité et éviter le cycle de la violence qui a finalement abouti aux massacres massifs de 1994 qualifiés de génocide par l'ONU. Les événements qui ont conduit à cette hécatombe ne sont pas soudainement tombés du ciel ni subitement sortis de l'enfer. Ils sont le résultat d'un long processus que beaucoup d'analystes taisent volontairement ou par méconnaissance. Il analyse de nombreux faits et gestes d'acteurs sociaux, politiques et militaires rwandais et étrangers dans les deux dernières décennies du 20ème siècle qui constituent un dernier précipitant. Cet ensemble permet de comprendre comment le Rwanda s'est projeté sous les feux de l'actualité depuis 1994.

L'auteur

Ferdinand Nahimana est détenteur d'une maîtrise et d'un doctorat en histoire obtenus respectivement à l'Université Laval-Canada (1977) et à l'Université Paris 7-France (1986). Professeur à l'Université nationale du Rwanda, il a été Doyen de la faculté des Lettres ensuite Secrétaire général adjoint de cette Université. Il a dirigé le Centre de la connaissance de l'homme et de la société rwandaise à l'Institut de Recherches Scientifiques et Technologiques (IRST). Il a été également Directeur de l'Office Rwandais d'Information (ORINFOR). En application de l'accord de paix d'Arusha, il a été désigné Ministre de l'enseignement supérieur et de la recherche scientifique dans le Gouvernement de transition à base élargie en janvier, puis en mars 1994. Prisonnier depuis mars 1996, il a achevé d'écrire cet ouvrage le 15 janvier 2007 dans sa cellule de la prison de l'ONU à Arusha en Tanzanie. Il est l'auteur de plusieurs publications.

Pour des informations détaillées et complètes à propos des publications et de la biographie de l'auteur, voir: www.nahimana.info

Livres sur le même thème

Julien Nyssens, 2012, A pied d'oeuvre au Rwanda 1948-1961: Banyarwanda, Bahutu, Batutsi ne sont que des prénoms, Banyarwanda est notre nom de famille, Collection "Mémoire collective", Format 14,8x21, 138p. Voir détails.

Marcel POCHET, 2012, Rétrospective: le problème ruandais 1952-1962, Volume 1, Dossier 1 Le Conseil Supérieur du Pays, Collection "Documents d'Archives pour servir à l'histoire". Format 21x29,7; 217p. Voir détails.

Paul Antheunissens, 2009, De la décolonisation belge au génocide rwandais, un parcours humanitaire, Collection "Mémoire collective" Format 14,8x21, 309p. Voir détails.

accueil
Ferdinand, Nahimana, Le Combat pour la vérité, Collection Pyramides, Format 13x18, 120p. ISBN 9782919201044. Prix: 10 euros. Voir présentation