Emmanuel Ndahayo et Aimable-André Dufatanye, 2015, La violence politico-militaire contre les femmes au Rwanda, Préface de Martine Syoen, Collection Pyramides, Format 14,8x21. ISBN: 978-2-919201-24-2 ISSN: 2119-3584. Prix UE 20€; Prix Hors UE 28,50 (frais de port compris).
Pays
Femmes

 

Depuis quelques décennies les femmes rwandaises et celles de la région des Grands Lacs sont les cibles principales de la violence des stratèges des guerres nouvelles et des dictatures militaires. Beaucoup de femmes ont été tuées, d’autres ont été violées ou ont vu leurs familles exterminées. Pire encore, ces victimes, tant qu’elles vivent sous un régime qui protège les bourreaux, sont obligées de taire les atrocités qu’elles ont subi ou subissent encore. La plupart de ces femmes végètent sous le poids d’une souffrance psychologique atroce : celle de n’avoir pas pu faire le deuil des leurs. Ce livre essaie de porter la parole de ces nombreuses femmes, dont celles qui nous ont donné leurs témoignages mais justement qui, par peur d’être tuées, ne peuvent le faire à visage découvert.
L’ouvrage analyse également le fonctionnement et la nature du régime actuellement au pouvoir au Rwanda et la manière dont il traite la personne humaine et en particulier les femmes. Alors même qu’il se targue de garantir un chiffre très élevé de femmes au parlement, ce régime est mentionné dans plusieurs rapports internationaux, notamment de l’ONU (Mapping Report) comme ayant commis les crimes les plus horribles contre les femmes à l’Est de la RDC. Le régime n’a cessé d’user de la violence contre les femmes politiques ou journalistes pour peu qu’elles tentent de faire entendre une voix différente. Une partie de cet ouvrage est consacrée à Madame Victoire Ingabire Umuhoza, injustement condamnée à 15 ans de prison. Nous saluons la lutte pour la justice et la démocratie de celle dont on peut justement dire qu’elle représente la force tranquille de la non-violence active.

Les auteurs

Doctorant en sociologie politique, Emmanuel Ndahayo a survécu au génocide et aux crimes contre l’humanité commis au Rwanda et dans la région des Grands Lacs entre 1990 et 2003. Il est témoin de vagues de réfugiés rwandais, conséquence directe de la violence politico-militaire existant dans la région. En Allemagne, son pays d’accueil, il est membre du parlement du Landkreis de Düren.

 

Docteur en Logique & Epistémologie de l’ENS de Lyon, Aimable-André DUFATANYE est actuellement Enseignant-Chercheur (MCF) à l’Université Catholique de Lyon. Il est également détenteur d’un Master de Management de la Qualité des Organisations, d’un diplôme de Droit Américain et d’un Master de Philosophie Politique. Il partage son temps entre l’enseignement, la recherche et le consulting en entreprise.

© 2015 Editions Sources du Nil
accueil